Pompes Funèbres de la Brie
ETS BENOIST
Logo

Les hommages

Photo 659688Monsieur Jacques OSTARENA
De Vitry sur Seine à la Chapelle Iger, son scooter, ses Panhard, son plaisir de chanter, son plaisir d' imiter Darry Cowl, jamais je n' oublirai Jacques.
Renaud
Photo 684222Docteur François MORVAN
Mon opération, du 8 avril 1983, à la clinique de l'Hermitage de Dammarie les lys (après une curie thérapie à Paris), fut une réussite complète que je dois à mon chirurgien le docteur Morvan. Peu après je lui ai envoyé ce poème :
        A MON CHIRURGIEN

        Pour vous docteur Morvan j'ai de l'admiration.
        Vous m'avez bien aidée à surmonter ma peur.
        Pour votre compétence et pour votre attention
        Vous avez mon respect et MERCI de tout coeur.

        J'ai été bien soignée pendant tout mon séjour.
        Chacun dans son domaine apportant son maillon.
        Mon mari, mes enfants, fêteront mon retour.
        Le soleil à nouveau répandra ses rayons.

Mes sincères condoléances à toute sa famille.
        Le docteur Morvan sera toujours vivant dans ma mémoire.
Photo 682087Monsieur Jean-Claude GHEUX
Nous sommes si triste de son départ, nous l'aimions beaucoup.. Que de bons souvenirs de week-end et vacances à Avon la Péze.. Mais, le temps passe si vite... La vie ne s'arrête pas là, il a juste quitté son corps, et s'est elevé dans un autre État de conscience, car une vie continue après... Il est près de vous, soyez en certains.... Ne soyez pas triste, il a quitté ce corps douloureux et est heureux, entouré d'amour inconditionnel, et sûrement pas seul.... Bon courage, notre coeur est avec vous... Marie Hélène , Didier, Cindy..
Photo 672884Monsieur Roger LE CORFF

Je garderai dans mon cœur l’image d’un homme adorable et toujours bien vaillant, ainsi que les souvenirs chaleureux de mon enfance au goût de Bretagne ; Merci pour tout ça …
Vos enfants et petits enfants sont à votre image et feront perdurer ces valeurs familiales que vous avez toujours partagées .
Vous allez retrouver votre bien aimée pour briller à l’unisson.
La douleurs de tous ceux qui vous ont connus est à la hauteur de ce que vous avez apporté ici bas !
Photo 667344Monsieur Michel VILLATEL
Toutes mes condoléances
Michel a été mon premier chef de secteur a ecully
Un grand homme d’une immense gentillesse,très compétent et humain
Une belle rencontre qui m a marqué
Photo 665936Monsieur Jean-Claude LARSONNEUR
Merci d'être présent sur cet espace
Pour information : Jean Claude était franchement athée c'est pourquoi il n'y aura pas de cérémonie à l'église.
Nous vous informons que ses dernières volontés étaient d'être incinéré. C'est pourquoi la cérémonie d'hommage aura lieu au crématorium. Nous n'avons pas encore décidé en famille si ses cendres seront dispersées ou si elles seront déposées au colombarium de Villemer (77), aussi il ne sera pas possible que des fleurs lui soient déposées sur son espace de repos.
Si vous souhaitez néanmoins faire un geste fleuri, nous vous demandons de rester neutre dans votre choix (pas de couronnes mortuaires si possible) car nous les ramènerons à la maison. Pour vous guider, il était très nature et aimait par dessus tout cultiver son potager.
Si vous souhaitez lui adresser un dernier au revoir, il est visible comme vous l'avez lu plus haut jusqu'à lundi matin en contactant, 1/2 heure avant votre passage, l'entreprise des pompes funèbres de la Brie au 01/64/37/63/45
Compte tenu du contexte sanitaire actuel, il n'est pas possible d'accueillir toutes les personnes qui le souhaiteraient à la cérémonie d'hommage (25 personnes maximum) aussi si vous souhaitez qu'un message de votre part soit lu pendant la cérémonie, merci de nous le signalez dans vos condoléances (assez court si possible car la cérémonie ne pourra durer qu'1/2 heure et la famille s'exprimera aussi)
Nous vous promettons que vos messages seront lus dans la mesure du temps disponible.
Toute la famille vous remercie du fond du cœur pour votre soutien de près comme de loin.

Pour la famille, sa fille ainée Myriam
Photo 662368Monsieur Jean-François PLEIMLING
je me souviens d'un homme très attentif aux autres tres à l'écoute,dans l'empathie, je me suis toujours sentie soutenue par son regard bienveillant.
au revoir jean-françois
Monsieur Xavier ESCOMEL
Bonjour,
J ai connu Xavier par l intermédiaire de Franck pacaud .Nous sommes allés deux fois pêcher en Espagne dans le parc d’extramadure sur le lac de cijara chez notre ami anglais Lee parkers ...
J ai eu Xavier au téléphone de mon travail un après midi et là je n ai jamais autant parlé avec lui( juin 2016) oui je savais qu’il était atteint d un gliomeblastome oui j était très touché par sa maladie car il ne faisait rien paraître.
Et puis comme bien d autres personnes notre sujet de conversation était axés plutôt pêche ha oui a fait je fais un clin d’oeil à Arnaud rivière dit marau. Voilà je n ai pas pu aller à son enterrement bref je me dis aujourd’hui quelle dommage un dernier hommage que devient mélodie sa chienne yortchere. Le 06/07/2020 j ai appris ma lésion cérébrale suite à des crises d’épilepsie avec convulsions après un parcourt chaotique de part l’annonce de la maladie.
La radiothérapie, la chimiothérapie orale et je continu le protocole d entretient.
J ai toute suite pensé à Xavier et Marie claire la femme d un pote ....
J’ai reçu grâce une chirurgie exérèse ou ablation un surci parce que je me doute bien comment cela se terminer. J ai conscience de tout cela surtout que j ai deux garçons de 16 ans et 9 et demie. Et ma compagne....
Je me joint à vous dans la douleur de ce deuil trop tôt 49 ans.
Pour ma part je venais d avoir 49 ans
À bientôt Xavier on ira à la pêche pour l éternité .
David Coste.
Monsieur Xavier ESCOMEL
Bonjour,
J ai connu Xavier par l intermédiaire de Franck pacaud .Nous sommes allés deux fois pêcher en Espagne dans le parc d’extramadure sur le lac de cijara chez notre ami anglais Lee parkers ...
J ai eu Xavier au téléphone de mon travail un après midi et là je n ai jamais au temps parlé avec lui( juin 2016) oui je savais qu’il était atteint d un gliomeblastome oui j était très touché par sa maladie car il ne faisait rien paraître.
Et puis comme bien d autres personnes notre sujet de conversation était axés plutôt pêche ha oui a fait je fais un clin d’oeil à Arnaud rivière dit marau. Voilà je n ai pas pu aller à son enterrement bref je me dis aujourd’hui quelle dommage un dernier hommage que devient mélodie sa chienne yortchere. Le 06/07/2020 j ai appris ma lésion cérébrale suite à des crises d avec convulsions après un parcourt chaotique de part l’annonce de la maladie.
La radiothérapie, la chimiothérapie orale et je continu le protocole d entretient.
J ai toute suite pensé à Xavier et Marie claire la femme d un pote ....
J’ai reçu grâce une chirurgie un surci parce que je me doute bien comment cela se termine. J ai conscience de tout cela surtout que j ai deux garçons de 16 ans et 9 et demie. Et ma compagne....
Je me joint à vous dans la douleur de ce deuil trop tôt 49 ans.
Pour ma part je venais d avoir 49 ans
À bientôt Xavier on ira à la pêche pour l éternité .
David Coste.
Photo 642532Monsieur Edouard ROUAULT
Mon parrain est décédé et cela m’attriste car je me souviens de tout ces bons moments passés, de sa bienveillance, de son intelligence, de son humour et surtout de toutes ces attentions et complicités de mon enfance, mon adolescence. Un être généreux qui a su m’aider dans mes années parisiennes, un tonton festif en famille, un parrain qui a partagé des vacances heureuses qui m’ ont marquées à jamais. Mon parrain est parti après une maladie si injuste qui nous a séparé. Alors bon vent mon tonton puisque tu navigues là où tu es libéré de toute souffrance. Je t’embrasse. Ton filleul.
Photo 641789Monsieur Michel DASSE-HARTAUT
C'est très ému que j'apprends la disparition de Michel. Je le connaissais depuis début 1998, il m'avait été recommandé par un de ses confrère et ami, parti trop tôt lui aussi, le Docteur Labbé. J'avais des difficultés relationnelles avec ma famille, ainsi qu'un problème de fonction au sein d'une entreprise. Il m'a écouté, je l'ai écouté et Il a su me remettre sur les rails, faire disparaître mes troubles.
Puis ma femme a fait un burn-out, et là encore, il a su la comprendre, lui faire prendre conscience des difficultés relationnelles entre les uns et les autres et du lâcher prise qu'il fallait avoir. Si je suis ce jour encore avec elle malgré les idées noires qu'elle, c'est bien grâce à lui.
Alors, quand il a eu des problèmes de santé, çà nous a tellement affligé, que nous lui avons rendu plusieurs visites sur ses lits d'hôpitaux, et de fil en aiguille nous sommes devenu amis. Il était généreux et bon, toujours souriant malgré ses difficultés de santé.
Nous venons de perdre un être cher, quelque part, son passage sur terre aura été pour bien des personnes une rencontre d'un grand secours. D'une grande sagesse, tout en sachant rester humble, comment faisait-il pour comprendre ce qu'il y avait dans nos têtes ... Au revoir ami.
Monsieur Daniel CANOVA
SONO veramente triste di questa brutta notizia . vi voglio sempre bene Pasquale
Photo 589812Monsieur Jean-Christophe GAULT
Cher Jean-Christophe,
Nous te sommes profondément reconnaissants pour ton caractère si généreusement porté à l’empathie. Admirablement servie par un humour exquis, ton intelligence de cœur a fait de toi un manager joyeusement subtil et attachant dont nous garderons un beau et doux souvenir.
Khalil
Photo 567882Monsieur Guillaume VIDEAU
Bonjour mon Guillaume pourquoi toi qui aimait tant la vie? Sage que tu n'est pas seul,la ou tu te trouves, mon amour et mon affection seront toujours avec toi.
Je suis désolée pour ceux qui n'ont pas eu la chance de partager des moments avec toi, j'ai beaucoup de douleur dans ce moment, je pense que tu nous voient car desorme tu est un ètre de lumière, surtout j'espère que tu n'a pas souffert, toi qui avait tellement peur de mourir, rappel toi combien de fois je t'ai dis que la mort faussait partie de la vie. la douleur est surtout de n'est plus te voir a tout jamais, je suis sure que tu est avec tes parents maintenant. Aujourd'hui je vais appeler ton frère pour voir comment il va. Tu était un homme sensible et bon coeur mon cher Guillaume,
Photo 526167Madame Simonne CHENNEVIERE née DEBUSSCHERE
Tu m'as manqué pendant plusieurs années, maintenant tu vas me manquer pour toujours. Mais tu auras toujours ta place dans mon coeur, dans mes pensées et dans mes prières. Repose en paix. Patrick
Photo 501816Madame Bernadette LANDOUR
Je rend hommage à une grande dame une bonne amie que j appréciait énormément une femme qui avait un grand cœur elle va me manquer énormément même quand elle me disputait et mes enfant aussi
Monsieur Patrick COISMAN
Lettre à un ami monteur.
Cher Patrick, les mots, dans la peine je le sais, ne sont que maigre consolation mais dans l’épreuve inéluctable de la mort, ils restent le témoignage doux et attentionné de la communauté humaine pour ceux que la douleur étreint. Je te prie d'accepter aujourd’hui les miens.
C’est Jean-Antoine, qui m'a prévenu dans l’heure de ton décès au téléphone; nos amis communs de France Télévision, par les réseaux sociaux, quelques minutes à peine plus tard. Cette nouvelle a fait le tour de la toile comme une traînée d'étoiles. Nous t'aimions. Pour ma part, je dois te remercier pour ton affection. Alors que tout le monde, dans les salles de montage, m'appelait "Datto", toi tu m'appelais "Doudou"; "mon Doudou". Quelle marque de tendresse ! Quelle pudeur ! Quels bons moments; quel labeur partagé aussi jusqu’à point d’heure…
Dans cette grande bataille pour le droit à l’information télévisée, nous avons ciselé ensemble pendant dix ans les reportages impétueux du magazine Pièces à Conviction qu'il fallait faire, défaire et refaire et re-refaire, pour que coulent limpides les analyses des journalistes jusqu’aux téléspectateurs. C'est cette course farouche pour une télévision de qualité à laquelle je rends également hommage à travers toi. Tu t'y sentais à ta place. Nous y étions tous soudés aux côtés des équipes de rédaction : Olivier notre réalisateur, les musiciens, les autres monteurs, les techniciens ; tous tendus vers cette même cause tacite; la raison même de notre engagement.
Tu as fini par passer la main. Nous la passerons tous. D'ici là, les souvenirs resteront intacts: ta carrure, ton calme, ta pugnacité, ta voix de tonnerre ; ton rire qui nous manquent déjà… Je n’ai pu me déplacer aujourd’hui jusqu’à toi pour ce dernier salut fraternel mais en pensées, et par la voix de notre amie Magali, je suis, à l'heure dite, à vos côtés. « Je ne pouvais pas d’une façon ou d’une autre ne pas y être ! » Permets-moi enfin Patrick, au nom de tes amis de Pièces à Conviction, de présenter à Nicole ta compagne, vos filles et vos familles endeuillées, l'expression de nos plus affectueuses condoléances. Quant à nous deux, il est fort probable que nous nous recroiserons, avec ou sans scalpel, autour d’une assiette de mayonnaise frites, à la cantine de l’une des chaînes satellitaires du ciel. Ton Doudou. Dominique Dattola
Monsieur Patrick COISMAN
Mais tu ne vas pas manger çela ? disais-je à Patrick Coisman dans ce petit bistrot près de France télévision où nous avions nos habitudes. Le bon colosse souriait et étalait un kilo, de mayonnaise sur son entrecôte. Patrick aimait la bonne chère mais on ne fumait pas des pétards et on ne buvait pas de bières dans sa salle de montage. Tout au plus on mangeait par mégarde une pizza cendrier, constellée de mégots vers 2h du matin. Patrick était grand, fort, impressionnant. Je me sentais rapetisser lorsqu'il s'extirpait de sa combinaison de moto, après les 80 km qui le séparait du travail de son domicile. Cheveux longs blonds en queue de cheval, ce grand frère a dû vivre à fond les années 70, biker et Rock'n'roll. Bon, tout le monde sait qu'il a été le monteur des plus grandes émissions de reportage de la télé. Pour moi, il était un tranquillisant. Je lui ramenais le chaos des rushes, tout chaud sorti de tournages fatiguant et souvent éprouvants. Il souriait, il en avait tant vu, et il trouvait, toujours la solution. Au bout d'un moment, j'avais compris. On faisait un dérushage minutieux, et souvent fastidieux. Puis, il comprenais par intuition l'histoire que je voulais raconter. Je mettais tout en ordre, c'était son exigence. Après, je pouvais bien aller pécher à la ligne, il n'avait plus besoin de moi. Donc un miracle s'est accompli ! Nous avons, avec Patrick Coisman aboli le travail. Plus la peine de se prendre la tête, d'argumenter, de se confronter; l'évidence de la complicité franchit tous les obstacles avec une telle facilité que l'on peut parler d'autre chose. J'ai donc parlé de politique, de rumeur de couloirs, d'amours, de mode de vie (son choix de vivre dans une chaumière dans la forêt de Fontainebleau) et de mille autres choses qui nous font se sentir vivant. Je rentrais dans la salle de montage, je papotais avec mon pote, et à la fin de la journée, le film était fait. Patrick Coisman avait une qualité supplémentaire : il riait toujours à mes blagues pourries. Un jour où je l'avais rejoint au CFPJ ou il était prof de montage, une jeune étudiante lui a offert une bouteille d'un grand cru pour le remercier d'avoir démerdé son film de fin d'étude. Elle pensait que Patrick Coisman était un Dieu du montage (moi aussi). Alors je saisis la bouteille et Patrick l'agrippe en chavirant. Le clochard au bout de la rue trouve la scène très réussie. La jouvencelle est stupéfaite. Nous en rigolerons encore lorsque nous l'évoquerons dans notre rencontre dans les limbes !
Je n'ai connu Patrick Coisman que dans les salles de montage. Il m'a appris à raconter une histoire visuellement. J'ai plus de confiance en moi et de technique grâce à lui. Je témoigne que dans le cadre où je l'ai connu, Patrick Coisman a été un homme heureux. Je remercie la vie de m'avoir fait croiser le talent de Patrick Coisman.
Je te remercie et je m'incline devant toi Patrick Coisman.
Guillaume D'Alessandro
Monsieur Patrick COISMAN
Je ne connaissais pas Patrick, jusqu'au jour où la chaîne de TV France O nous a mis en contact pour le montage d'un film documentaire (2015) qui nous a réunis durant huit semaines. Huit semaines cela peut paraître court, mais dans ce métier cela peut être intense lorsque le projet nous résiste et cela fut le cas. Le film a été interrompu à deux reprises pour raisons "techniques". Si Patrick ne m'avait pas épaulé de son humanité, détermination, professionnalisme et goût pour l'artistique, je me serais retrouvé bien seul. A cette complicité professionnelle s'est agrégée une amitié naissante, ce qui est rare dans ce métier où les relations sont plutôt superficielles, volatiles. J'avais envoyé quelques messages à mon compère pour lui signifier que je pensais à lui pour un autre projet qui n'a pas encore vu le jour. A chaque fois, il m'a fait part de son enthousiasme, sans jamais aborder le mal qui le rongeait, d'où ma stupeur d'appendre sa disparition. Ce sera donc malheureusement sans toi Patrick. Patrick, je n'oublierai jamais ces moments de complicités pour battre en brèche les obstacles qui nous ont permis de mener à bien ce film. Je suis sûr que là-haut, tu te fends bien la gueule, de ton sourire et regard narquois, malgré tout bienveillants, sur les méandres de ce milieu qui nous a réunis. Salut à toi l'ami.